Les longues lames

Allez, faut bien en parler un peu... Parce que c'est bien beau de marquer forgeron "d'armes" et de ne rien montrer...

Dsc05903     P1280677     P1280659  P1280685

Avant toute chose, un peu de "spirituel"...

Une épée, un sabre, bref un truc "long" qui coupe est un outil avant toute chose pour moi. Même tranchant, ça reste un outil. Plus ou moins beau, plus ou moins efficace, plus ou moins ceci ou cela gnagnagna...

C'est ce qu'en fait celui ou celle qui le tient qui en fait une arme. C'est le contexte qui lui donne encore plus ses caracteristiques d'"arme". Mais en soi, un simple peigne, mis à part faire marrer les chauves, peut tout aussi bien vous arracher la trachée qu'un burin ou une grande lame, peu importe sa forme, sa taille, son originalité, sa structure ect...

Une fois ça posé, voilà mon optique personnelle. 

Depuis plusieurs années, je pratique et enseigne l'escrime ancienne (période médiévale pour être plus précis) et donc je me forge mes propres outils de pratique. Que je teste et éprouve dans différents contextes. Qui me vont. Suivant mon gabarit, ma force ect... L'avantage étant de pouvoir réaliser des outils de travail sur mesure, tout en restant proche d'une réalité historique en terme de poids de l'arme, d'équilibrage. Et oui, il faut être logique et donc raisonner de façon cohérente. Une épée de l'époque ancienne (au moins la période médiévale) n'a jamais pesé plusieurs kilos sinon les gars auraient tous été taillé comme Schwarzy (il y avait des costauds, des vrais, mais pas élevés aux hormones de synthèse...), une épée tranchait sévère, (on ne coupe pas la tête de son prochain avec un couteau à beurre...) et surtout, même une bonne lame "basique" devait répondre à des exigences mécaniques sérieuses sinon ben ça craint du boudin... Parce qu'en vérité, on a rien inventé depuis les ancêtres. Si, le "cloud" et autres trucs censés "rapprocher" les Hommes. Pff...Ah, si, y'a aussi les épées de manga qui sont inutilisables si t'es pas super-bionique ou bien craké aux hormones... Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y avait pas des mauvaises épées (lames mal trempées, mal forgées, qui se brisent...) ou de mauvais artisans (ça reste logique, en tous temps et toutes civilisations) et même de bonnes lames qui ne duraient pas... 

Donc si je peux me forger des lames sur mesure à "ma" mesure, je peux aussi en faire pour qui le désire. 

Depuis les temps anciens, les aciers ont changé (évolué, si si...mais c'est un autre débat) ainsi que notre rapport à l'objet qui incarne soit un fantasme, soit une passion, soit un gros délire, soit une façon de mieux comprendre le passé afin de peut être mieux entrevoir l'avenir?...

Je peux produire des lames en acier moderne homogène, en feuilleté dit"damas", en structure composite ect...  

10157116 10204226994056167 5197680420328599925 n  Dsc05904

N'hésitez pas à me contacter pour toutes demandes d'informations et de tarifs.

Bref, voilà quelques photos d'un petit cimeterre "d'apparat". 

La lame fait 45 cm de tranchant. Elle pèse, nue, 224 grammes. 

Yelman. Epaisseur 4 mm. Acier XC 70. 

P1280648

Guillochages,

Dsc 0827

Trempe sélective,

P1280649

Et maintenant le travail de la garde. Ici, d'inspiration arabe. Guillochée, ajustée.

P1280639  P1280640

P1280636

Un "big mac" de pièces pour la poignée. Noyer, bague acier, cuivre, padouc.

P1280638 1

Détail de la poignée. Pièce gravée et guillochée, bleuie style "ancien", rivetée sur poignée en myrte.

P1280641

L'ensemble avant montage final:

P1280633

Et maintenant un glaive:

Lame type "pompéi" en acier feuilleté 68 couches, longueur de lame de 56 cm, largeur de 4,2 cm, longueur hors tout de 75 cm.

Poids: 675 grammes

P1280678   P1280679

Poignée en big mac de chêne, noyer, intercalaires fer, et if.

P1280675

P1280674

Et maintenant une reproduction d'un fauchon du 13 ème siècle:

Lame de 51 cm, 66cm en tout,

Structure en tranchant rapporté fer-acier feuilleté 68 couches,

Epaisseur variable (5mm - 4mm - 5mm) pour une meilleure inertie,

Plaquettes en olivier rivetées fer,

"Pommeau" plaquettes en fer rivetées laiton, 

Lame guillochée et gravée de doctrines latines

Poids: 760 grammes

P1280686 

P1280695

P1280690

P1280696

P1280692

 

Changeons de style...

Ce n'est pas une "longue lame", mais je la place plutôt dans les lames historiques...Donc voici une petite dague:

Lame acier feuilleté 620 couches, garde en acier doux, big mac amarante, cuir, cuivre, et manche en myrthe riveté cuivre,

P1280708

P1280712

P1280711

P1280713

Changeons encore un peu de style...

Voilà un fer de hache en structure sandwich, vieux fer et noyau en XC 75.

Dsc 3036

Dsc 3039

Dsc 3037

Le manche et la photo  suivante sont de Jérémy Clermont:

20180521 204432

Un pilum "lourd" période +1 -1 (avec JC en plein milieu), inspiré de découverte archéologique de structure carrée-ronde-carrée en acier feuilleté linéaire-torsadé-linéaire de 85 cm,

P1280846 1

P1280828 P1280827

P1280830

Une épée médiévale type XVIII en acier feuilleté de 65 cm de long, garde en laiton riveté - vieux fer, poignée en platane, cuir, noyer, fer, noyer et pommeau en fer avec côte en os

P1280834

C'est un "prototype", le pommeau n'est donc pas encore riveté.

Poids: env 1 kg, 

Longueur hors tout: 83 cm

Largeur au talon: 5,6 cm

Point d'équilibre à 8,5 cm de la garde

P1280845

P1280838

P1280837

 

P1280835

 

 

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site